Glénan
Finistère
Bretagne

L'archipel des Glénan à Fouesnant

une production
LÉOST Informatique
Nouvelle version 2016 du site sur Glenan.fr
[Accueil] [Glénan] [Fouesnant] [Textes] [Séjours] [Visite virtuelle] [Jeux] [ Formation] [Bonus]

Les textes sur les Glénan

[Accueil] [Écho des îles] [Cap Caval] [Pays de Quimper] [Textes] [Ouvrages et autres médias]

L'Écho des Îles


Samedi 11 septembre 1993

Le pardon des Glénan

Depuis déjà plusieurs semaines on en parlait mais depuis quelques jours la tension montait vraiment à SaintNicolas !

Les préparatifs en vue de la célébration du pardon des Glénan étaient en cours et monopolisaient, l'attention des îliens.

Il faut en effet savoir qu'aucune église n'existe sur les îles depuis 1883 où la, tempête avait démoli la modeste chapelle construite par Mgr Du Marhallac'h fondateur de l'éphémère paroisse des Glénan en 1871,

La messe du pardon, réinstitué en 1989 par M. Louis Bideau actuel curé de Fouesnant, est donc; célébrée en plein air. Les conditions météorologiques sont donc déterminantes pour sa bonne réussite. Or, le dimanche 5 septembre,, Notre-Dame-des-Îles, sous le patronage de qui est placé l'archipel, avait bien fait les choses. Le temps était au beau fixe, une légère brise permettant aux voiliers d’évoluer dans les parages.

A 11h15, la vedette Glenn II. en provenance de Beg-Meil, pilotée par son commandant André Baccon, accostait à Saint-Nicolas, ayant à son bord trois cents pèlerins dont deux des trois prêtres officiant ainsi que M. Roger Le Goff, maire de Fouesnant et son épouse. Le groupe de Kerbader, fort de plus de cent. personnes était également du voyage.

Cette arrives est suivie par celle du Capitaine Nemo le bateau à vision sous-marine en provenance de Bénodet et de l’Hydrojet L'Atlante qui fera plusieurs rotations rapides entre Concarneau et Saint‑Nicolas.

Aussitôt débarqués les pèlerins se rendent vers l'enclos de l'U.D.N.F. où la messe est concélébrée par trois prêtres : MM. Jacques Lansry (père blanc), soir frère Jean Lansry, prêtre diocésain à Versailles et. Pierre Cariou résidant à Gouesnac’h.

Le Pierre Marie durant la bénédiction de la merPrès de six cents personnes assistaient, à l'office et, vers 12h30, précède, de la croix portée par Marcel Chaffron et Gaston Nedellec. la procession se dirigé vers la cale pour embarquer a bord des bateaux qui appareillaient aussitôt pour la bénédiction de la mer effectuée dans « la chambre » à hauteur des « Pierres Noires ».

De très nombreuses vedettes et embarcations. ayant pris les pèlerins â leur bord, participaient â ta procession marine emmenée par le Pierre Marie du Centre International de Plongée (C.I.P.) qui avait embarqué le clergé. M. le Maire et la chorale religieuse. Parmi les très nombreux bateaux présents nous avons remarque les vedettes de sauvetage de ta SNSM de Trevignon et Bénodet. La sécurité rapprochée était assurée par l'embarcation do la SNSM du poste de Saint-Nicolas, pilotée par Melle Anne Fonberteau, chef de poste.

Après les prières rituelles prononcées par le père Cariou, Jean Castric, marin pêcheur, résidant à Saint-Nicolas, ,jetait à l'eau la gerbe dédiée aux péris en mer. M. Yvan Merrien exécutait alors une très émouvante « Sonnerie aux morts ». Les cantiques de l'angélus clôturaient les cérémonies religieuses et c'est au son dos binious et bombardes que la procession rejoignait Saint-Nicolas où la fête profane pouvait alors commencer.

Elle sera belle est joyeuse. Le groupe de Kerbader ainsi que Georges Thao Et Michel Argouac’h animeront les festivités toute l'après-midi.

Les enseignes à bord du Pierre Marie
Vue de l'assistance durant la messe dans l'enclos de l'U.D.N.F.

 

Mais tout à une fin, même les meilleurs moments et vers 18h le Glenn II, après avoir réussi à embarquer ses derniers voyageurs, à grand renforts du sirène et de biniou, quittait Saint-Nicolas à. destination de Beg-Meil.

Les îliens pouvaient alors, en petit comité, continuer la fête tard dans la nuit, rythmée par les éclats rouges du phare de Penfret toutes les cinq secondes ...

Jean Puloc'h


Hyperlien vers un autre document ou site Voir l'article de Jean Puloch du N° Spécial Glénan du Pays de Quimper sur : LE PARDON DE NOTRE DAME DES ÎLES

 

 


© 2004 Léost Informatique - Fouesnant les Glénan (contact@glenan.fr)
Chercher version