Glénan
Finistère
Bretagne

L'archipel des Glénan à Fouesnant

une production
LÉOST Informatique
Nouvelle version 2016 du site sur Glenan.fr
[Accueil] [Glénan] [Fouesnant] [Textes] [Séjours] [Visite virtuelle] [Jeux] [ Formation] [Bonus]

Les textes sur les Glénan

[Accueil] [Écho des îles] [Cap Caval] [Pays de Quimper] [Textes] [Ouvrages et autres médias]

L'Écho des Îles


Samedi 16 octobre 1993

Le cercle de Mer - un cercle d'amis

Dans son n° 7 du 11 septembre dernier, L'Écho des Îles avait rendu compte du déroulement du pardon des Glénan organisé le 5 de ce même mois.

Or, pendant que les cérémonies religieuses se déroulaient, le Centre International de Plongée (C.I.P.), sous la présidence de M. Weigele, organisait, toujours dans le cadre des festivités du pardon, une épreuve sportive de rotation baptisée « 6 heures de nage avec palmes ».

Nous pensons qu'il était intéressant pour nos lecteurs de découvrir cette manifestation, relatée par Mme Marie-Jo Brunet, demeurant à Sens, lauréate de cette compétition dans la catégorie Femmes - Le cercle de mer - un cercle d'amis.

A la fin de la saison 92, comme si nous avions beaucoup de mal à nous séparer où toujours beaucoup de plaisir à nous retrouver, « le cercle des amis des Gléna  » décide d'organiser une manifestation sportive en septembre 1993. Encouragés par l'excellent moment passé à la réalisation des douze heures de palmage de Françoise Sénéchal, l'idée nous vient d'une nage par équipe, en relais.

Plusieurs mois sont nécessaires à l'élaboration d'un dossier sérieux (autorisations, sponsors, déroulement de la compétition, etc ...). Certains d'entre nous se mobilisent. Et c'est une gigantesque toile d'araignée qui se tisse de Brest à Orléans, de Sens à Nantes, des uns aux autres.

En mai 1993, la manifestation à venir se définit ainsi :

« Les 6 heures de nage avec palmes », en relais de trois, le 5 septembre 1993, feront suite au premier « marathon des Glénan » organisé le 20 août 1992 où Françoise Sénéchal s'illustra en nageant pendant douze heures entre les îles de l'Archipel, assistée et entourée par les plongeurs du Centre International de Plongée sous-marine des Glénan,

Cette première manifestation attira de nombreux touristes qui ne manquèrent pas de savourer le charme des îles. Ce fut également pour eux, l'occasion de découvrir le centre de plongée et l'école de voile par ailleurs si célèbre.

Cette année « les 6 heures des Glénan », épreuve médiatique, réunira une fois encore une foule de sportifs, parfois étrangers, leurs accompagnateurs, des spectateurs, et créeront, nous en sommes certains de nouvelles passions pour ce site enchanteur, berceau de l'épreuve.

La date choisie, celle du pardon de Saint-Nicolas, permettra d'allier traditions, culture, jeunesse et sport.

De nombreuses personnalités seront, invitées, elles accueilleront et procéderont à la remise des récompenses.

Dans notre esprit, cette manifestation doit promouvoir l'archipel espace marin et sous marin et attirer l'attention des collectivités locales sur le dynamisme du C.I.P., sans compter les bons moments à venir, à construire et à vivre quelque chose ensemble. Conjuguant nos efforts, tout est prêt le dimanche 5 septembre à 6h30 du matin.

Sur la cale de Ille Saint Nicolas des Glénan, le calme règne. Il n'est qu'apparent. les compétiteurs ont enfilé leurs fines combinaisons et chaussé les longues palmes. Ils se concentrent, maîtrisant au mieux l'émotion car l'effort à fournir est imminent. Le vent souffle, la nuit enveloppe encore les îles. Nul ne peut échapper au bruit lancinant du clapet. Matinal, le maire adjoint de Fouesnant, M. Puloc'h, a tenu à saluer le cou­rage de ces « doux dingues ».

Droit devant quelques lumignons tremblotent, ballottés par les flots.

Au loin, pros du Loch, le Corto attend. Tout est en place.

Sur le parcours, bravant l'obs­curité et le froid, fourmis beso­gneuses, d'autres s'activent depuis longtemps : qui plaçant des bats=aux de sécurité, qui préparant les ravitaillements. De nuit, l'opération n'est pas facile et certaines hélices por­tent encore la trace des rochers de Drennec.

A 6h30, les six premiers com­pétiteurs se laissent glisser dans l'eau fraîche. La fête sportive commence. Déjà les concurrents suivants se préparent. les trois nageurs de chaque équipe vont se relayer pendant six heures sur une distance d'environ trois kilomètres entre les îles du Loch et de Saint Nicolas.

Le ciel s'éclaircit enfin, un disque rougeoyant apparaît à l'horizon, « Bon Saint Nicolas », il veille sur nous ! La journée sera magnifique. L'inquiétude des premiers relais nocturnes disparaît peu à peu.

Les nageurs, parfois peu familiarisés avec le milieu marin, se détendent : ils vont trouver dans l'effort à accomplir un soulagement bienfaiteur. La compétition bat son plein dans une ambiance bon enfant.

Les organisateurs sont heureux et commencent à profiter eux aussi de l'instant. Sur le pont du Pierre marie où s'effectuent les relais, boissons et douceurs abondent. Ce sont autant de bons moments à vivre. Avez-vous déjà mangé un morceau de chocolat arrosé de café chaud, alors que vos muscles tremblent encore ?

Si certains d'entre nous aimeraient bien gagner, tous sont venus de Chartres, de Sablé, d'Orléans, de Laval et d'ailleurs pour participer : Quel plaisir de nager dans un esprit d'équipe en donnant le meilleur de soi même.

Lorsqu'ils en auront terminé avec l'effort, les compétiteurs choisiront leurs lots par ordre d'arrivée, des lots de valeur

profondimètres, palmes, boussoles, parachute, bijoux, tubas frontaux, lampes... Du premier au dernier, ils seront récompensés.

Deux très beaux lots seront tirés au sort parmi les participants : une tenue de plongée offerte par les Etablissements Grolleau et un stage d'une semaine par le CIP. C'est notre façon à nous de favoriser la participation de tous. Les meilleurs temps homme et femme seront mis à l'honneur : il faut fêter l'exploit sportif.

La fin de la matinée approche, les nageurs fatiguent, une bonne fatigue !

L'ambiance est joyeuse. L'espace marin se remplit d'embarcations pavoisées. Le grand pardon va commencer. On entend les sonneurs. Sur 1e pont du Glenn, binious et bombardes annoncent la fête religieuse. La mer est magnifique, vivante, l'atmosphère très douce. On n'avait jamais vécu ça, foi d'Orléanais de Chartrois et de Sénonais

La compétition est terminée.

A présent, ensemble les nageurs regagnent 1a cale Saint Nicolas.

L'effort qui vient d'être fait s'enrichit des liens d'amitié si spontanément tissés.

Profanes et croyants vont se croiser et se saluer dans un respect mutuel. Monsieur le curé monte sur le pont du Pierre Marie. A leur tour les pèlerins embarquent, ils vont fêter la mer.

Le cercle des amis des Glénan peut se refermer gardant en son sein la mémoire d'une journée pas comme les autres.

Marie Jo, septembre 93

 

 


© 2004 Léost Informatique - Fouesnant les Glénan (contact@glenan.fr)
Chercher version