Glénan
Finistère
Bretagne

L'archipel des Glénan à Fouesnant

une production
LÉOST Informatique
Nouvelle version 2016 du site sur Glenan.fr
[Accueil] [Glénan] [Fouesnant] [Textes] [Séjours] [Visite virtuelle] [Jeux] [ Formation] [Bonus]

Les textes sur les Glénan

[Accueil] [Écho des îles] [Cap Caval] [Pays de Quimper] [Textes] [Ouvrages et autres médias]

L'Écho des Îles


Samedi 30 avril 1994

La dératisation

La commune de Fouesnant, depuis déjà plusieurs années, fait procéder à la dératisation de son territoire lorsque le besoin s'en fait sentir. Pour cela elle a passé un contrat avec une société spécialisée qui, au moment opportun, désigne une équipe de techniciens armée du matériel nécessaire, pour éliminer la surpopulation de rats.

C'est pourquoi le 19 avril dernier, deux spécialistes de la société SHEF 2000 de Quimper, MM. Christophe Le Dœuff et Yves Nedelec, accompagnés par les deux gardiens de police fouesnantais, MM. Hernin Riou et Marcel Deniel arrivaient à Saint-Nicolas, bien décidés à en découdre avec les rongeurs.

Mais, comme le savent tous les lecteurs de L'Écho des Îles, un archipel se compose d'un ensemble d'îles et, pour ce qui concerne Glénan, pour effectuer ce genre de travail, il ne suffit pas d'arriver à Saint-Nicolas. Il faut encore disposer d'un bateau à fond plat pour pouvoir accoster sur les plages des îlots dépourvues de cales.

C'est alors qu'il est intéressant de disposer d'un "zodiac" (publicité gratuite) et le zodiac devint encore plus intéressant lorsqu'il appartient à la Direction Départementale de l'Equipement et qu'il est armé par le personnel des Phares et Balises.

C'est ainsi qu'avec l'aide de ces fonctionnaires, nos équipes ont pu traiter les îles de Saint-Nicolas - Bannanec - Drennec - Guiautec et Fort Cygogne.

La technique du dératiseur consiste à repérer les terriers des rongeurs et à y introduire des graines empoisonnées qui ont pour conséquence de rendre le rongeur hémophile. Il s'agit donc d'un produit anticoagulant sans conséquence pour les oiseaux très nombreux sur l'archipel.

Mais, une ,journée n'est pas suffisante pour traiter les 156 hectares de Glénan ; aussi faudra-t-il programmer une autre sortie sans tarder car, si les rats ne disposent pas de zodiac pour passer d'île en île, ils savent très bien nager et peuvent facilement, par ce moyen, reconquérir les territoires éradiqués.

Dominique Thiriet


les dératiseurs au Loc'h
Les dératiseurs au Loc'h
Hernin Riou conduit les dératiseurs sur Penfret

 

 


© 2004 Léost Informatique - Fouesnant les Glénan (contact@glenan.fr)
Chercher version