Glénan
Finistère
Bretagne

L'archipel des Glénan à Fouesnant

une production
LÉOST Informatique
Nouvelle version 2016 du site sur Glenan.fr
[Accueil] [Glénan] [Fouesnant] [Textes] [Séjours] [Visite virtuelle] [Jeux] [ Formation] [Bonus]

Formation multimédia

[Accueil] [PowerPoint] [FrontPage] [Dreamweaver] [Contribute] [Traitement image] [Flash] [HTML]

Créer un diaporama avec Microsoft PowerPoint

[Introduction] [Word et les styles] [Création d'une présentation]
[Les objets] [Dessin vectoriel] [Animation des diapos] [Hyperliens]
[Minutage et personnalisation] [Exportation du diaporama] [Quelques conseils]

Dessin vectoriel

Vecteurs versus Bitmap

Il existe 2 types d’images : les images bitmap et les images vectorielles.
Les images bitmap sont constituées d’une matrice de points (ou pixels). C’est le cas des photos scan-nées ou récupérées avec un appareil photo numérique. En zoomant sur une photo, on voit qu’elle est constituée de points et que chaque point a une couleur unique, choisie dans une palette de couleurs.

Les images vectorielles sont constituées de vecteurs. La courbe ci-dessous est obtenue avec uni-quement 5 points. En plus de chaque point de la courbe, il existe au maximum 2 tangentes à ce point (4, 1, 5). Les tangentes à ce point peuvent être asymétriques (point 2), ou avoir des tangentes non parallèles (point 3).
En prenant la lettre A avec la police Times New Roman (ou équivalent) en taille 12, elle peut être re-présentée sous la forme ci contre, qui n’est pas en adéquation avec sa représentation vectorielle.

En augmentant la taille du caractère par 2, on n’obtient pas un caractère de base doublé, mais une nouvelle reformulation du caractère de base en tenant compte de son enveloppe vectorielle.
Un objet vectoriel dont on double la taille n’augmente pas de poids.
Les puristes de la typographie pondèreront ces remarques par les hints…

Les principes du dessin vectoriel

Rajouter une diapo « Titre seul » après la diapo « CNG » ayant pour nom « Mon bateau ».

Le dessin vectoriel avec PowerPoint est nettement moins puissant que ceux de Adobe Illustrator, Macromedia FreeHand ou Corel Draw, mais il peut être suffisant pour la création d’objets simples, comme ici la création d’un voilier qui ne se trouve pas dans la bibliothèque.

Pour créer le bateau, il est nécessaire de créer les objets de base : la coque et les 2 voiles. L’outil le plus intéressant est « Forme Libre ». Il peut être utilisé de 2 façons : en laissant le bouton gauche de la souris baissé, ce qui permet de réaliser un dessin à main levée (le résultat est rarement exception-nel) ou en faisant des clics aux différents points représentant la forme. De prime approche cette mé-thode ne permet pas de faire des courbes. La coque est obtenue par 5 points (clics). Le dernier et le premier point sont au même endroit pour fermer la courbe. Pour créer une forme ouverte, faire un double-clic sur le dernier point.
Faire un clic droit « modifier les points » sur la voile de gauche. Sur la chute (plus grand côté du trian-gle), faire un clic gauche déplacer pour créer et déplacer un point de voile. Pour arrondir les angles, faire un clic droit sur le point créé, et sélectionner « Point lisse ». Vous pouvez déplacer le point ou les tangentes du point pour obtenir la forme souhaitée.
Sur le point le plus à gauche de la voile de gauche, faire un clic droit « Point d’angle » pour obtenir 2 tangentes indépendantes.
Les couleurs sont changeables par clic droit « Format de la forme automatique… ». Les premières couleurs disponibles concernent les couleurs du thème, les couleurs standards, les couleurs ajoutées par l’utilisateur.
« Autres couleurs » permet d’accéder, suivant l’onglet choisi, à 144 ou 16 millions de couleurs basées sur les modèles TLS ou RVB (voir le cours sur la couleur).
« Motif et texture » permet d’avoir, suivant l’onglet :
Des dégradés (la coque a un dégradé prédéfini Acajou)
Des textures (les voiles ont une texture « zone de dessin »).
Des motifs ou même d’utiliser une photo dans Image (notion de bloc image dans le cours PAO).
Rajouter un rond sur une voile avec une couleur « arrière plan », un smiley (sourire ou émoticon) sur l’autre et demander une couleur à 50% de transparence.
Sélectionner tous les éléments du bateau, faire un clic droit sur un des éléments et utiliser « Groupe – Grouper » pour créer un objet unique. Pour redimensionner de façon proportionnelle cet objet, appuyer sur la touche « Shift » (majuscule temporaire) pendant le redimensionnement.
Vous pouvez également dissocier les objets vectoriels de la bibliothèque pour ne récupérer qu’une partie de l’objet et éventuellement reconstituer un nouvel objet à partir d’objets disparates. Dupliquer le bateau et en mettre un autre à l’horizon.

Le fichier résultat est glenan_04_dessin_vectoriel.ppt

 


© 2004 Léost Informatique - Fouesnant les Glénan (contact@glenan.fr)
Chercher version